Trouble panique chronique et crise d’angoisse : que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Lorsqu’un individu est atteint d’un trouble panique chronique cela lui procure une grande peur avec divers symptômes qui sont plus ou moins importants.

Pendant cette crise d’angoisse la personne peut avoir des vertiges, des envies de vomir, se sentir essouffler, avoir le souffle coupé, etc…

Il faut rappeler qu’une personne qui souffre de trouble panique est toujours très anxieuse car elle a toujours peur que ses attaques recommencent. Donc elle ne peut pas vraiment vivre.

Trouble panique chronique et crise d’angoisse : que faire ?

Une attaque de panique est la forme la plus puissante d’une crise d’angoisse. Le problème c’est que cela peut arriver à n’importe quel moment et c’est d’une si grande intensité que la personne ne peut plus rien faire.

De plus cela dure entre quelques minutes et un peu plus d’une heure dans certains cas. Mais on estime qu’en moyenne sa durée est d’une demi-heure. Cette période est très longue pour la personne car elle a la sensation de ne plus avoir la maîtrise de rien du tout.

Parler à un psy de ses crises d’angoisse

Pour soigner un trouble panique chronique, il faut combiner un traitement médicamenteux et une psychothérapie. Les médicaments sont des anxiolytiques pour permettre à la personne de calmer les crises d’angoisse et des antidépresseurs comme le Prozac.

Mais cela ne suffit car il faut être en mesure d’analyser d’où viennent ces problèmes de santé. Pour y parvenir, il est primordial de parler à un psy.

Il faut suivre une thérapie cognitivo-comportementale avec son psychiatre ou psychothérapeute qui a pour but de vous permettre de modifier les mécanismes de pensées négatives.

Il est très important donc que le patient soit conscient de ses pensées afin de pouvoir les modifier. Pour y parvenir, il faut donc être suivi par un psy pendant plus ou moins longtemps.

Il sera amené à modifier le fonctionnement cognitif dans une situation précise et aussi de changer la façon dont le malade se comporte dans un cas précis.

Le psy peut aussi apprendre à vous détendre en modifiant votre méthode de respiration afin de vous permettre de mieux évacuer le stress et l’anxiété qui est présente chez le patient.

Il y a aussi d’autres méthodes comme le yoga, la méditation ou encore la sophrologie.

Avoir le diaphragme relâché pour lutter contre un trouble panique chronique

La personne souffrant d’un trouble panique chronique a toujours de grandes difficultés pour respirer car elle se sent oppressée. Il faut qu’elle apprenne à relâcher son diaphragme.

En effet, ce petit organe est l’élément principal pour avoir une bonne respiration en toutes circonstances. Lorsque le diaphragme est détendu, il est plus facile d’inspirer et d’expirer plus d’air pour évacuer le stress.


Lisez aussi:

Respiration : comment ne plus avoir d’attaque de panique ?

Trouble panique: quel traitement naturel?